Réapprendre à écouter le sérievore qui est en soi

Ou en coton ça c’est comme vous voulez.

Plus sérieusement, comme beaucoup ces derniers mois ont été pour moi un déclencheur de remises en question diverses.

Qu’ai-je vraiment envie d’être, de faire, d’apporter, de vivre ? Dans tout ça, la question de mon rapport aux séries à pas mal changé et j’en ai déjà parlé, je vais donc ne pas me répéter.

Cet été j’avais débuté The Flash via Netflix car j’avais envie de retrouver une série « feuilleton », sans prise de tête, bien divertissante comme il faut. Et ça a bien fonctionné.

Je me suis même surpris à la regarder en VF, car je sentais que ce n’est pas avec elle que j’aurai de mauvais comédiens de doublages et surtout des problèmes d’adaptation.

Et à nouveau je ne m’étais pas trompé.

Je tentais même de la réserver pour la regarder sur une TV et pas un autre écran, pour retourner au moment où comme avant, je m’installais dans le salon ou ma chambre, j’allumais la TV pour regarder mon épisode du jour.

Vous allez peut-être trouver ça anodin, mais j’ai vite ressenti une amélioration au niveau mental. Un repos bienvenu et nécessaire, un moment hors de tout qui me faisait du bien.

Depuis, j’ai basculé sur Legends Of Tomorrow, toujours sur Netflix, dont je viens tout juste de terminer la première saison.

Je dois bien avouer, que depuis j’ai délaissé The Flash pour cette bande étrange et leurs aventures à travers le temps et l’espace.

Si j’ai toujours un affect pour The Flash, le héro de base, mais aussi Grant Gustin et Tom Cavanagh en tête des raisons, j’ai ressenti une contribution plus forte à mon bien-être avec Legends Of Tomorrow.

Peut-être est-ce parce qu’elle m’est arrivé alors que mon processus personnel était déjà bien commencé, ou peut-être est-ce aussi dû au fait qu’ils se prennent moins la tête. Si j’ai mes préférés (Atom !!!), ils ont l’air de s’éclater tous ensemble, et c’est communicatif.

La première saison terminée, je n’avais qu’une seule envie c’était de vite les retrouver pour repartir sur les chemins du temps et m’amuser avec eux.

Ces derniers temps je ressens moins le besoin d’une série qui dénonce des choses et porte un message. J’en regarde encore et j’en regarderai toujours, mais comme pour tout, trop c’est trop, surtout avec la vie réel telle qu’elle est en ce moment et sera encore pour un bon bout de temps.

Il est bon d’être en révolution et d’avoir ses combats, mais il est bon aussi de parfois juste se combattre contre un robot géant qu’on croirait sorti tout droit de Tron.

La santé mentale est tout aussi importante que la santé physique. Prenez soin de vous, apprenez à vous écouter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s