Interview Jeff Astrof Trial And Error season 2
Podcast

Interview Jeff Astrof (Trial & Error, Angie Tribeca, Friends,…) (English)

J’ai eu l’honneur d’interviewer via Skype l’un de mes créateurs / scénaristes de sitcoms / comédies favoris, Jeff Astrof.

J’ai pu converser pendant plus de 45 minutes avec l’homme que l’on peut retrouver du côté des scénarios de Friends, Angie Tribeca et à la création de l’excellente Trial & Error. Excusez du peu.

Si le sujet principal était Trial & Error sa saison 1, mais aussi sa possible saison 2, j’ai pu aussi en apprendre davantage sur sa carrière.

Le tout est intégralement en anglais une transcription arrivera, je l’espère, sous peu.

Encore un grand merci à Jeff Astrof pour son temps et toutes mes excuses pour ma voix tremblante, j’étais vraiment impressionné d’avoir cette chance.

Bonne écoute et à bientôt pour d’autres interviews.

Transcription (un énorme merci à Wyatt)

JA = Jeff Astrof / MS = Monsieur Séries

Intro Monsieur Séries
JA : Bonjour Frederic comment allez-vous ?
MS : Bien bien, je suis assez nerveux. C’est la première fois pour moi ce genre d’entretien.
JA : Ah oui ?
MS : Je suis un très grand fan de votre travail, c’est donc un vrai honneur de vous parler. Je vous remercie de prendre sur votre temps. Je vous propose une conversation de façon décontractée, vous avez lu les questions et je ne vous prendrez pas de court avec des questions surprises. 
JA :  Cela me surprend quand plus rien ne me surprend.
MS : Ok
JA : Je fait ça depuis bien trop longtemps pour être surpris, la seule chose qui arrive encore à me surprendre est que je puisse toujours être surpris.
MS : Avant de débuter je souhaitais simplement savoir : êtes-vous de bonne humeur ou pas vraiment ?
JA : Nous avons discuté de la deuxième saison hier et ça n’aurait pas pu se dérouler aussi bien. Tout le monde est très enthousiaste, les gens adorent la série. Selon nous il existe deux types de personnes : celles qui adorent la série et celles qui ne l’ont pas vu. Notre boulot est de faire en sorte qu’un maximum de personnes voient la série.
MS : Exactement !
JA : Et nous allons y parvenir. La série est calibrée pour Netflix, j’en ai déjà parlé auparavant, le format était différent au départ. Cela fait plusieurs années que je parle de la série et après avoir vu… Connaissez-vous The Staircase (« Soupçons«  en français NDLR) ?
MS : Oui
JA : J’ai visionné « The Staircase » avec mon épouse et je me suis dit  que ça ferait une excellente comédie. J’ai pensé à Steven Carell pour interpréter le rôle de Mike Peterson. Je me suis rendu chez Warner Bros mais ils n’étaient pas certain qu’une comédie sur le meurtre d’une femme par son mari soit une bonne idée.
J’ai continué à parler de la série pendant des années, je disais à tout le monde : les personnages sont excellents, ils sont drôles et nous avons besoin d’une sitcom addictive. Il nous faut une série avec de grands enjeux. Ils ont fini par accepter à la condition que je fasse une série multicam, ce que j’ai fait. NBC à acheté la série et l’adore encore aujourd’hui.
Nous avons en tête une saison deux incroyable, tout va être amélioré. Il y aura deux crimes, et, espérons que cela fasse, il y aura plus de personnages, on va agrandir la ville et voir plus ses habitants. Je suis habituellement pessimiste concernant le monde de la tv mais je pense que cette réunion s’est très bien déroulée.
MS : Ce sont d’excellentes nouvelles, il ne reste plus qu’à patienter et espérer que la chaîne fasse le bon choix
JA : C’est tout ce que nous souhaitons. Je suis prêt à continuer ! La série a été conçu de telle sorte que chaque saison voit un nouveau protagoniste, un nouveau crime. C’est cette histoire que la chaine a acheté et c’est ce qui est important que les spectateurs voient. J’en suis très content [de cette réunion].
MS : On a donc débuté avec de nouvelles infos sur la série, c’était un peu l’objet de l’une de mes questions. On va pouvoir réellement commencer l’entretien avec une présentation de vous et votre travail.
JA : Ok
MS : Vous avez travaillé sur pas mal de choses. Principalement, je n’ai pas noté d’autres genres, des sitcoms
JA : C’est exact. Et le mois de décembre de cette année marquera ma 25e année en tant qu’auteur. J’ai débuté avec des sitcoms et je n’ai fait que ça pendant ces vingt cinq années. Je n’ai d’ailleurs travaillé que sur des sitcoms multicam. Vous connaissez le concept… ?
MS : …Oui…
JA : …Une sitcom multicam est filmée face à un vrai public. La plus célèbre sur laquelle j’aie travaillé est FRIENDS à ses débuts. Durant ses deux premières saisons. J’ai d’ailleurs écrit le premier épisode de la série n’étant pas le pilot. Celui dans lequel Phoebe trouve un pouce dans son soda, nommé « The one with the thumb ». En ce qui concerne les autres… J’ai beaucoup travaillé ! Il vous suffit de regarder mon CV. L’année dernière pour la première fois… Il y a deux ans j’ai bossé sur une série appelée « Angie Tribeca », ma première monocaméra.
Elle était gérée par un ami que je connaissais de FRIENDS. Il m’a demandé si je voulez lui donner un coup de main. J’adore ce genre [de série] avec une équipe policière, dans le style des frères Zucker. J’adore l’humour stupide, idiot. J’ai accepté. Je n’aurai jamais pensé que cela changerait ma vision créative à ce point. J’ai vraiment adoré. J’ai ensuite parlé de Trial and Error, qui est monocaméra.
J’adore ce genre, on peut aller beaucoup plus loin et c’est plus drôle. On a tourné la série avec l’aide de réalisateurs de documentaires pour qu’elle ai un aspect authentique. Je n’ai fait que de la comédie, Trial and Error est ce qui s’apparente le plus à un drama dans ma carrière. Il y a quelques années, lorsque le monde de la comédie était quelques peu hétérogène, j’ai posé la question du drama à mon agent.
Il m’a répondu : « Impossible ! Tu ne peux pas le faire ». Je ne suis pas fait pour ça, je suis bloqué dans le corps et l’esprit d’un auteur de comédie. Cela étant dit, s’il s’avère que Trial and Error ne soit pas renouvelée, je m’essaierai au drama dès l’année prochaine parce que j’adore ce genre.
MS : Vous souhaitez tenter de nouvelles choses, peut être vous mettre un peu en danger avec un genre nouveau.
JA : J’ai l’impression que tous les genres se mélangent, qu’il n’y a pas vraiment de comédie pur. Avec Trial and Error je voulais faire un peu ça. La série est très sombre, des gens meurent ! Il y une personne dans « Trial for muder » mais il question de vie et de mort, et ce que j’aime [à propos de cette série].
Dans toutes série que je regarde il est très compliqué d’en trouver une qui soit un drama pur. En ce moment je regarde… Breaking Bad par exemple était très dramatique mais avait également des parties de comédie. Game of Thrones contient également quelques moments de comédie.
La limite est tellement brouillée que je ne pense pas faire un jour une série procédurale car ça m’ennuie à mourir. Par contre un épisode d’une heure me plairai. Ce qui ressort de toutes ces années est la limite [entre les genres]. Je ne regarde d’ailleurs pas énormément de comédies en ce moment, je regarde des dramas.
MS : Peut être regardez-vous, je ne sais si vous appelé ça comme ça en anglais mais en français on le nomme dramédie
JA : Oui, dramédie !
MS : Telle que « You’re the worst », c’est une qui me vient en tête la, c’est très drôle mais très sombre en même temps
JA : Il faut que je commence « You’re the worst » ! Il y a tellement à regarder. Je viens juste de découvrir « The Americans » et je le binge watch. Cette série est géniale. Ce n’est vraiment de la comédie mais c’est incroyable. J’ai entendu beaucoup de bien sur You’re the worst, je veux la regarder.
Je regarde également Legion, Fargo. Fargo est aussi une série contenant des éléments de comédie, Legion également. C’est définitivement mon genre de série. Les catastrophes sont plus drôle que dramatique, même si il y a un peu de drame dedans.
Tout ce qui a de grands enjeux intéresser C’est pour cette raison qu’il m’est très difficile de retourner au format monocaméra, les enjeux sont très souvent moins élevés. C’est comme si vous regardiez une pièce de théâtre et que tout soit résolu en 22min. J’aime que les choses ne soient pas résolu si facilement. Les spectateurs sont aujourd’hui si blasés que c’est ce qui rend la série attirante.
A suivre…
Publicités

2 réflexions au sujet de “Interview Jeff Astrof (Trial & Error, Angie Tribeca, Friends,…) (English)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s