Mon bilan séries 2016, ce que j’ai retenu

Tout le monde le fait, d’une façon ou d’une autre, à un moment ou un autre et j’avoue que je voulais faire l’impasse.

Mais voilà, je l’ai fait sur Twitter d’une certaine façon et ce n’est pas comme si j’avais beaucoup écrit ici pendant ces fêtes.

Alors hop, place à mon bilan très personnel pour cette année 2016 en séries.

Mes déceptions

Commençons par les déceptions et il y en a eu. Entre la saison 2 de Chefs qui est finalement une catastrophe peu inspirée, dépassant le ridicule trop souvent et surtout mal réalisé et mis en scène. De plus quand tu t’aventures dans le mystique de bas étage et le côté faussement sombre rempli de cliché, tu sais très bien que la série ne sait pas quoi raconter et encore moins comment.

De l’autre côté il y a Pitch qui me promettait un bon drama avec en plus du Baseball pour finalement ne pas aller plus loin que ça dans le sport et se perdre dans des histoires dont on n’a pas grand chose à faire. C’est vraiment dommage.

Niveau comédie, The Middle tourne en rond et devient désagréable (surtout Frankie). Ils ne savent plus quoi faire des personnages et surtout quoi raconter de nouveau. On s’approche de l’archivage (au bout d’autant de saison c’est triste).

Mes belles découvertes

Alors là il y en a eu et des vraiment belles auxquelles je ne m’attendais absolument pas, bien au contraire. Lethal Weapon tout d’abord, qui en plus d’être basée sur l’une de mes séries de films cultes, nous avait sorti un trailer qui annonçait l’hommage un peu trop insistant et surtout feignant. Après une demi saison, Lethal Weapon version 2016 ne garde que le concept et les personnages de base pour s’en affranchir et se créer sa propre marque de fabrique. On remercie le duo parfait entre Damon Wayans et surtout l’excellentissime Clayne Crawford.

Même constat pour This Is Us dont le succès du trailer m’avait laissé perplexe. Il n’aura fallu qu’un pilote pour me convaincre. Maintenant c’est le rendez-vous feel good qui aime jouer avec nos émotions pour Madame série et moi même. Bien écrit, bien joué, terriblement efficace sans sonner faux, un indispensable drama familial.

Pour Westworld, vous avez cru que j’allais l’oublier, si je reconnais toutes ses qualités, après avoir vu la saison dans son intégralité, j’avoue que j’aimerais qu’elle prenne un peu plus de risque dans sa deuxième saison. Le concept et les ficelles sont parfois un peu grosse. Mais je pinaille car je sens qu’il reste du potentiel sous le pied.

Et finalement La Trêve, une série de mon plat pays qui réussit à nous fournir une histoire prenante, sombre, bien jouée, bien réalisée qui n’a pas à rougir face aux autres grands dramas policier tout en restant bien ancré dans sa Belgique très peu fictionnel. Vivement la saison 2.

Mes comédies et ce que j’ai retenu

J’adore les comédies et vous le savez, cette année The Goldbergs a confirmé son statut de sitcom référentielle 80’s de haute qualité qui se laisse suivre sans déplaisir avec les personnages qui vont bien et sont très attachants. Espérons qu’elle ne souffrira pas trop tôt du syndrome The Middle.

Life in Pieces qui confirme, tout comme Superstore, l’excellente impression que la première saison m’avait laissée. Des situations vraiment drôles, des personnages immédiatement marquants et qui vous donnent de revenir semaine après semaine. Le format en 4 parties de Life in Pieces est juste parfait et m’apporte ce que Modern Family n’a jamais su m’apporter (sans être un mauvais show).

Superstore a trouvé la recette idéale pour nous faire vivre le quotidien de cet hypermarché peuplé d’employés bien typés et qui se transforme très vite en usine à gifs.

Mais ce ne sont pas les seules, The Ranch est une sitcom qui est bien plus que cela. Sous ses atours de sous genre, elle nous apporte tout ce qu’il faut pour jouer avec notre affect et nous faire rire avec un léger décalage bien senti.

The Good Place qui aura su inventer un univers et une histoire qui se suit et se tient de bout en bout. Ted Danson et Kristen Bell mènent avec brio cette troupe qui n’a pas de quoi démérité dans la comédie qui ne tente pas de se la jouer drama.

Tout comme Its Always Sunny In Philadelphia qui prouve que l’on peut durer 12 saisons et ne pas montrer de signe d’essoufflement et pousse le bouchon toujours un peu plus loin. Le pire c’est qu’on en redemande.

Mention spéciale pour Red Oaks qui propose aussi son lot de bien être, reposant et savoureux dans les 80’s et s’offre une saison 2 qui confirme le tout.

Le prix du guilty pleasure revient à The Great Indoors qui joue avec les codes de la sitcom pour nous en proposer une très carrée qui sait se jouer des différences de générations et des situations que cela peut provoquer. Une série loin d’être parfaite, qui suit peut-être un peu trop le cahier des charges vieillissant du genre, mais qui sait se faire plaisante.

Le show qui revient de loin

Saturday Night Live n’a plus été aussi bonne, bien écrite et juste depuis bien longtemps. Cette saison du show à sketch prouve qu’il y a encore du talent dans l’équipe de Lorne Michaels. Mention spéciale pour Week-end updates qui reste définitivement ma partie préférée du show.

Et les Web Séries dans tout ça?

Il y a eu du trèèèès bon. Frapuccino qui nous propose un road trip avec un trio haut en couleurs qui frappe là où ça fait du bien. Faaail qui réussi à nous faire rire dans un huit clos de speed dating foireux et ce pendant 1 heure (au total). Et enfin, en 6 épisodes The Wizard of Aus reçoit la palme de la comédie absurde, burlesque aux effets spéciaux qui poutres.

Une année 2016 riche en séries, en rencontres et en échanges de qualités. Quelques bas et déception, mais bien plus de hauts que ce que l’on pourrait penser.

Je tiens à remercier mes followers et fans sur les réseaux sociaux, l’équipe du Podcast Monsieur Séries and Friends et celle de La Galaxie de l’amour. Spécial Thanks à Elodie, Rhomin, Jérémy, Cécile, Pauline, Baptiste, Florian, Wyatt et tous les invités qui sont venus parler série avec les trublions du podcast sériel.

Je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année et une bonne rentrée série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s