Westworld s01e01 avis review critique pilote

Westworld, it’s a fake world after all – Avis Pilote

Westworld est partout. Dans ton flux d’actualités, sur tes réseaux sociaux, dans les aréoports et au rayon boucherie.

Bref, pour HBO, Westworld c’est le nouveau cheval sur lequel toutes les attentes reposent. Celui qui permettra à la chaîne américaine de continuer à amasser des diligences de billets pendant quelques années.

Pour ma part c’est un projet que j’ai suivi de plus ou moins prêt. Intrigant de par son pitch, sa production et son casting, mais à qui je ne prêtais pas forcément l’image d’un nouveau messie. Et vous savez ce qu’on dit, il ne faut pas prendre des messies pour des lanternes.

J’ai vu maintenant le pilote de la série créée par Jonathan Nolan (Person of Interest) et Lisa Joy (Burn Notice); produite par J.J. Abrams; je peux donc vous dire tout le bien que je pense de celle que beaucoup surnomment déjà la nouvelle “Game of Thrones”.

Je ne m’étenderai pas plus sur cette appellation qui, si elle peut rester juste sur bon nombre de points, me hérisse le poil.

Westworld, mega teuf, excellent!

Westworld est une série qui va chercher son origine dans le film du même nom (Mondwest chez nous) de 1973, créé par Micheal Crichton.

Tout comme ce dernier, la série de Nolan et Joy nous propose de partir dans un parc d’attraction futuriste, animé par des androïdes et vous transportant dans un “Far West” ahurissant de réalisme.

Ce parc, est avant tout réservé aux personnes ayant les (gros) moyens de se payer une expérience leur permettant de vivre leurs fantasmes, sans aucune conséquence dans le monde extérieur/réel. Il faut bien entendu comprendre, qu’ici, le visiteur recherche le western dans toute sa violence, son sexe et son côté sauvage.

Les androïdes qui subissent tout cela depuis des années vont, grâce (entre autres) à une mise à jour, commencer à prendre conscience de ce qu’on leur fait subir, de leur vie, de leur condition.

Le nouveau Western

Après 3 ans de gestations un peu chaotique, Westworld met sa claque dès le début avec son générique d’ouverture magnifiquement dérangeant, beau et accompagné d’une des plus belles compositions de Ramin Djawadi. On est dans l’ambiance, on sent que l’on ne va pas vers quoi que ce soit de commun. On est happé.

On pourrait croire sous ses atours de Western que ça ne va pas chercher plus loin qu’une belle histoire de Cowboy, de conquêtes et d’autres conquêtes. Mais non, pour Westworld ce décors n’est réellement qu’un terrain de jeu, une base pour un tableau qui promet bien plus de profondeur, bien plus de questionnement sur notre rapport à la réalité, à la notion de libre arbitre, nos limites, nos libertés et notre rôle ici bas.

Tout ceci va être instauré par la mise à jour dont je parlais quelques lignes en arrière. Celle-ci, répondant au doux nom de “Rêverie”, apportent la part d’humain et tout ce qu’elle comporte comme “défaut”. Que se passe-t-il quand une machine se met à penser, rêver, se rappeller de choses dont elle ne devrait pas et même lorsqu’elle se met à tout remettre en question.

Westworld s01e01 avis review critique pilote

En notre époque où l’on se dirige de plus en plus vers cette évolution de la robotique, le thème déjà abordé en 1973 est ici davantage d’actualité.

Mais il n’y a pas que l’androïde dans la vie, il y a aussi les humains qui se cachent derrière tout ça. Ces gens qui ont droit de vie ou de mort sur ces machines pour quelques petits défauts qu’ils ont tout autant si pas plus. L’équipe derrière ce parc, est composée de personnages directement bien marqués, aux passés multiples et complexes, apportant une part de mystère en plus à tout ce que peut traiter la série.

Toute cette mythologie, cet univers qui nous est offert ne serait rien sans de bons comédiens bien dirigés. De nouveau, Westworld fait un travail remarquable. Les acteurs jouant des rôles d’androïde sont crédibles, robotiques quand il le faut et comme il le faut et surtout capable de faire passer des émotions que l’on n’attend pas forcément de leur part. On y retrouve Evan Rachel Wood, Thandie Newton, James Marsden et j’en passe.

Westworld s01e01 review avis critique

Il en va de même pour le crew de Westworld qui nous offre des personnages aussi complémentaires qu’opposables joués par Sidse Babett Knudse, Jeffrey Wright, Anthony Hopkins, Shannon Woodward ou encore Simon Quarterman).

Par contre, je ne saurais pour le moment où placer le personnage solitaire et violent joué par Ed Harris. Sachez juste qu’il est parfait dans le registre de l’effroi et le glacial.

Tout ce beau monde évolue dans une réalisation et une photographie proprement époustouflante. Aucune lumière, couleur n’est laissée au hasard. Ca ne réinvente pas les codes de la TV mais ça sait les utiliser pour servir son grand projet.

Westworld s01e01 avis review critique pilote

Comme je le disais en début d’articles la musique est d’un très grand niveau de composition et surtout apportant son lot de bonnes surprises. Je pense notamment aux reprises de tubes plus contemporain remaniés pour coller à l’univers Western. Vous pourrez, par exemple, apprécier en fond du saloon une reprise de Black Hole Sun de Soundgarden. Ou, lors d’une scène de fusillade à couper le souffle, apprécier l’habillage sonore d’une version toute particulière de Paint it black des Rolling Stones.

Je ne crache bien entendu pas sur le petit Johnny Cash qui fait plaisir en fin

Westworld of illusions

Que vous dire de plus après tout cela? Westworld réussit un tel tour de force avec son pilote qu’il est désormais attendu au tournant par le plus grand nombre. La nouvelle série d’HBO est à la fois poétique, violente, passionnante, mystérieuse et ne trébuche sur aucun de thèmes qu’elle amorce. Une réussite tant sur le fond que la forme qu’il serait dommage de bouder juste parce qu’on vous a dit que c’était le prochain Game of Thrones, qu’il n’en est rien et tant mieux.

Westworld s01e01 avis review critique pilote

 

Publicités

Une réflexion sur “Westworld, it’s a fake world after all – Avis Pilote

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s