Mr Robot saison 2, dystopie hypnotique

Je l’ai attendu ce retour de Mr Robot, ce fut long, j’étais fébrile et effrayé de ne pas retrouver mon coup de coeur de l’été dernier aussi fort, si pas plus puissant.

Premier bon point, ce début de saison commence avec un double épisode, de quoi bien apprécier le retour et savourer ce que Sam Esmail et son équipe sont et seront capables de nous faire vivre et ressentir dans cette production qui va plus loin que cette histoire de hacking psychologiquement tordue et ses inspirations évidentes que les détracteurs n’auront de cesse d’utiliser pour tenter maladroitement d’expliquer pourquoi ils n’ont tout simplement pas aimé.

Mr Robot c’est le genre de série, rare, qui soit t’hypnotise et te tient acquis à sa cause, soit te laisse hermétique de par ces détails qui sont autant de points forts pour les fans.

Comme un virus imaginaire

Pour rappel, mais si vous êtes ici sur cet avis de début de saison 2 vous êtes déjà un connoisseur, Mr Robot c’est l’histoire d’Elliot Alderson (Admirablement campé par Rami Malek) un hacker toxicomane en proie à de nombreuses névroses, voire même psychoses. Guidé par la vision de son père décédé, le fameux Mr Robot (Christian Slater), Elliot va diriger une bande de hacker et aider “FSociety” afin de faire tomber la géante “Evil Corporation”.

Ce double season premiere nous emmène quelques mois après la grande victoire de FSociety contre les diaboliques multi-nationales en fin de saison 1. Le peuple américain est sauvé de ces dettes, les marchés boursiers se sont écroulés. Un nouveau monde est en approche.

Vous vous doutez par contre que rien n’est heureux très longtemps dans la série d’USA Network. Est-ce que tout ceci est bien réel, quelles vont être les répercutions et les actions d’un gouvernement qui fera tout pour rétablir l’ordre.

Pendant que FSociety est dirigé par Darlene (la soeur d’Elliot), ce dernier s’est retranché chez sa mère hors de toutes technologies, tentant de vivre une vie normale non parasitée par ses visions, l’informatique, ses médicaments et drogues et tous ceux qui pourrait lui être nuisible, Evil Corp tente de se relever de ce coup violent.

On sent clairement que Sam Esmail veut nous emmener ailleurs, de façon plus intimiste dans ce nouveau chapitre d’une histoire au plus profond du psyché d’êtres humains avec de grosses faiblesses.

Cette saison 2 semble être aussi celle du combat intérieur pour Eliott, il n’est plus tout à fait le même, il n’exprime plus toutes ses grandes pensées par l’utilisation de la voix off, ne s’adresse plus aux téléspectateurs. Il s’est fait un nouvel ami, Leon, un gars qui ne pense qu’à la sitcom Seinfeld, qu’il avoue ne pas vraiment comprendre.

On remarque l’absence de Tyrell Wellick qui s’est vu obliger de fuir et se cacher suite aux attaques de Evil Corp dont il a été désigné responsable. Son retour risque d’être sobrement fracassant.  Autour de tout ça, le reste des personnages sont en souffrance plus ou moins affirmée.

La réalisation est au rendez-vous, différentes, plus fortes sur beaucoup d’aspects et de symbolique. Sam Esmail joue avec les codes, les tords, les utilisent avec maestria pour servir son propos et son ambiance. Il s’agit ici d’une évidence artistique, d’une production fascinante autant que fasciné. On ne regarde pas Mr Robot on le vit avec ses acteurs et ses créateurs.

Encore une fois la bande son est soignée et réfléchie. Elle se laisse savourer tout autant que la fresque hallucinée offerte à nos yeux. Vous retrouverez la playlist maison sur Spotify plus bas dans l’article.

Conclusion

Je ne pense pas être à 100% ressorti de cette entrée en matière, je suis happé par le phrasé, par le rythme, les jeux de regards et la performance parfaite de Rami Malek. J’ai envie de savoir où l’on m’emmène, continuer ce voyage qui n’a rien d’heureux et plonger dans les méandres biscornus des esprits malades qui hantent mon petit écran.

Mr Robot saison 2 soundtrack sur Spotify

3 réflexions sur “Mr Robot saison 2, dystopie hypnotique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s