Roadies s01e01, Roadies pilot, Roadies critique, Roadies avis, Roadies Critique, Cameron Crowe

Pilote | Roadies, l’importance des backstages par Cameron Crowe

Roadies et moi, depuis le début c’était écrit que je ne pouvais la louper. Du rock, l’envers du décor, un casting qui fait plaisir et surtout Cameron Crowe derrière. Une combinaison telle que dès les premières informations je rêvais déjà d’une série qui irait chercher du côté de “Presque Célèbre” et de toute cette collection de “Rock Movie” que j’affectionne tant.

On the Road again

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, un Roadie c’est un membre de l’équipe de tournée d’un groupe ou un artiste, un élément clé caché dans l’ombre d’un show qui sans son travail de passionnés n’existerait pas.

Ce que raconte Roadies sur Showtime c’est cette vie là, entre le promoteur, les producteurs, le crew technique et surtout le groupe. Groupe qui, pour l’occasion, est vraiment présenté comme un personnage plus que secondaire pour bien mettre en avant ces héros. C’est donc l’occasion de retrouver une série avec une belle brochette de personnages tous plus ou moins liés et qui offriront presque autant d’histoires.

Car si vous vous lancez dans Roadies (et vous le devez) attendez vous à ne pas avoir une grande trame que l’on suit comme un train obéissant. Le seul point central autour duquel vient graviter tout ce beau monde n’est autre que le trio mené par Carla Gugino, Luke Wilson et Imogen Poots.

Roadies s01e01, Roadies pilot, Roadies critique, Roadies avis, Roadies Critique, Cameron Crowe

Roadies or not here i go

Alors Roadies je vous le dis tout de suite, ce pilote m’a ravi. Surtout que je l’attendais au tournant il n’avait pas droit au faux pas. La mise en place des personnages de l’univers se fait en douceur et en humour. Les petits drames qui vont venir faire vivre ce monde commencent eux aussi à se dessiner et j’attends vivement la suite pour retrouver ces personnages qui montrent déjà d’une écriture simple, réaliste et attachante et surtout pleine d’efficacité. Ils me sont déjà tous familiers, en passant du trio de tête à la groupie folle.

Je vous l’avais déjà dit en podcast, pour moi une bonne série à besoin de personnages bien joués et bien écrit, ce pilote est un exemple parmi tant d’autres que cette recette marche sur votre humble serviteur.  

Roadies s01e01, Roadies pilot, Roadies critique, Roadies avis, Roadies Critique, Cameron Crowe

Ce que l’on attend d’une série dans le monde de la musique c’est qu’elle aille chercher de quoi nous donner envie d’en écouter. De soigner son habillage sonore, de trouver les bons morceaux pour les bons moments. Et quand on connait le travail de Cameron Crowe on est en droit d’en attendre beaucoup.

Encore une fois je ne suis pas déçu. Elles se font discrètes, elles s’intègrent à la vie grouillante des backstages, mais la musique est bien présente, variée et de grande qualité. Dans ce pilote on passe d’un Ramones à Bob Dylan avec du Pearl Jam, du Major Lazer, du The Ting Tings et bien d’autres. On nous offre même la présence de The Head and the Heart un groupe peu connu par nos contrées mais dont le travail vocal donne des frissons.

Je vous laisse en fin d’article le lien vers la playlist maison de ce premier épisode de Roadies sur Spotify.

Roadies s01e01, Roadies pilot, Roadies critique, Roadies avis, Roadies Critique, Cameron Crowe

Vous l’aurez compris, j’en attendais beaucoup de Roadies et monsieur Crowe et j’ai déjà tout ce que je voulais dans ce pilote. Il ne reste plus à l’équipe de confirmer qu’ils sont capables de faire vivre ce monde, de ne pas tomber dans les dramas de supermarché et de conserver le soin apporté à la mise en scène, le référentiel et à la photographie déjà présente.

De plus, on peut sentir que des histoires à rebours sont déjà en train de se mettre en place et je suis impatient de voir ce qu’elles nous réservent.

Roadies se présente déjà comme une version plus humble, plus juste et plus divertissante que n’ai pu l’être Vinyl avec le recul.

PS: Pour les fans du « Rebelle » il y a ici un visage qui ne vous sera pas inconnu et qui m’a fait plaisir de retrouver.

 

Publicités

5 réflexions sur “Pilote | Roadies, l’importance des backstages par Cameron Crowe

  1. Ah mais moi aussi j’étais trop contente de retrouver Bobby Sixkiller ! ❤
    Et sinon j'ai beaucoup aimé ce pilot, mais en même temps je n'en doutais pas un instant. Et The Head and the Heart est une découverte qu'il faut vraiment que j'approfondisse !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s