Yumington No Bodies Jeff Balek Web Série

Découverte – Yumington fait le choix de la Web série avec « No Bodies »

L’histoire de ma découverte de Yumington est assez particulière et finalement plus que banal. Même si ça ne se voit pas toujours sur le blog, j’aime beaucoup les web séries, j’en consomme presque autant que les séries tv et suis constamment à la recherche de nouveautés.

C’est de façon tout à fait incongrue et sur Facebook qu’un ami m’a interpellé de cette façon :

Coucou Fred, Comment vas-tu? je viens pour te faire partager le pilote d’une websérie d’un de mes anciens profs. Je me suis dit que ça t’intéresserait peut-être.

Le tout suivi d’un lien menant vers la page Facebook du projet Yumington et surtout de son pilote que vous pouvez retrouver ici.

Dans un premier temps, ayant vraiment apprécié ce que j’ai vu, une ambiance toute Lynchienne, un concept intéressant que j’avais envie de suivre, j’ai simplement partagé le pilote sur Twitter.

Ce n’est qu’un peu plus tard que je découvrais ce qui se cachait derrière cet épisode. Un grand projet transmédia et Yumington en tant qu’univers à part entière.

Un univers, pas tout nouveau, créé par Jeff Balek aux éditions Bragelonne. Yumington c’est 6 saisons/époques, 13 romans, bon nombre de fictions sur Twitter, un jeu, un album rock et j’en passe. Le transmédia avec un grand T.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est sa web-série « No Bodies » qui fait de son concept de base l’horreur que peut-être de devoir faire un choix. Choisir c’est renoncer n’est-ce pas.

Le pitch nous parle d’un homme étrange, mystérieux qui voyage d’individus en individus pour leur proposer de refaire un choix à un moment clé de leur existence. Un choix qui pourrait véritablement tout changer ou tout simplement échapper à la mort. Bien entendu, tout ceci sans oublier les conséquences que peuvent engendrer un changement de route, de destin. Qui est cet homme? Quel est son intérêt dans tout ceci?

Un petit côté The booth at the end rencontrant Twin Peaks, si vous voulez mon avis.

Et si vous le voulez réellement, sachez que je reste à présent sur ma faim, le pilote m’ayant ouvert l’appétit, je vous avoue être peiné d’apprendre que la production des 9 épisodes restants (6 minutes chacun) soit en attente d’un producteur (si une bonne âme se cache parmi mes visiteurs). La direction est vraiment très soignée, la photo travaillée et l’ambiance sonore est envoûtante. Ce serait dommage de ne pas en voir plus tant le projet est prometteur.

D’autant plus  que des romans liés à cette aventure doivent arriver fin de cette année.

Je vous laisse vous faire une idée en vous rendant sur le site officiel de Yumington et pour les plus fainéants du clic je vous propose le pilote ci-dessous.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s