The Ranch Netflix Avis review critique

The Ranch, sitcom d’élevage? – Critique

Si beaucoup n’attendaient pas vraiment The Ranch sur Netflix, j’étais personnellement intrigué grâce à son duo de tête comprenant Ashton Kutcher et Danny Masterson, il me semblait donc fou de ne pas au moins lui laisser sa chance à cette sitcom qui n’a pas eu les trailers les plus vendeurs du monde.
Kutcher et Masterson je les suis depuis That 70’s show et c’est toujours un plaisir de les retrouver (je pleure encore la disparition de l’excellente Men At Work). Par contre, ce n’est pas sur Netflix que je les attendais surtout quand on voit la production de cette sitcom qui va piocher dans tout ce que le genre fait depuis plus de 20 ans, décors amovibles et rires en cartons compris.
Ce choix est, soit de la fainéantise pure, soit de l’hommage, mais il est clair que ça va en éloigner plus d’un pour ce qui n’est finalement rien d’autre qu’une sitcom old school bien menée, au fort capital sympathie.
The Ranch Netflix Avis review critique

Portrait d’une famille que rien ne dé… ranch…

Car oui, The Ranch il ne faut pas chercher autre chose qu’une comédie à l’ancienne avec de bons moments de rire et un peu de morale.  Le tout se passe au Colorado dans une bourgade de moins de 1000 habitants (512 si j’en crois le générique), dans le ranch familial où retourne Colt (Kutcher) après que sa carrière de joueur de foot pro se soit cassée la figure. Il y retrouve ses parents divorcés, Beau (Sam Elliott) et Maggie (Debra Winger), mais aussi son frère Jameson « Rooster » (Masterson).
Son père semble plein de rancune, surtout vis-à-vis de Colt, il est constamment préoccupé par la survie du ranch qui avec la crise est au plus mal. Il ne sait pas ce qu’il en adviendra s’il meurt.
Le gros de la série repose sur cet environnement, l’Amérique profonde et sa culture particulière. Quelques petits pics lancés ça et là sur ce mode de vie, mais le tout reste globalement gentil. Tout ce qu’apporte réellement Netflix sur ce terrain porte surtout sur le langage qui n’hésite plus à utiliser « The F Word » et bon nombre de blagues tournant autour du sexe. Le genre de chose qui ne font pas plus tache que ça si on reste sur les préjugés sur cette population.
The Ranch Netflix Avis review critique
Pour ma part, The Ranch ce n’est pas que ça, il faut en voir plus que 2 épisodes pour bien comprendre qu’en filigranes, les tensions familiales sont bien là. C’est sans doute pour celà que la série se concentre sur un nombre restreint de personnages hors des « Bennett » (Coucou Elisha Cuthbert). La série arrive même à nous toucher, à nous faire rentrer dans cette famille pour qui rien n’est facile, même pas une blague avec un cheval qui rentre dans un bar.
The Ranch tiens donc grandement grâce son casting principal et la cohésion qui fonctionne dès les premières minutes. On lui reprochera parfois un manque de rythme et de n’être quoi qu’il advienne qu’une série de divertissement sans plus. Après tout, qui a dit que c’était mal de juste vouloir nous divertir.
The Ranch Netflix Avis review critique
Une petite sitcom aussi agréable qu’une bière sur la terasse d’un ranch
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s